Swap litterature jeunesse

Le retour du swap ! Il est vrai que j’avais participé a quelques swaps précédemment, et puis… moins. Avec le déménagement l’an passé, le fait que je lise moins de blogs, j’y ai moins prêté attention. J’ai aussi été plantée par mon binôme de l’un des derniers auxquels j’avais participé… bref !

Quand j’ai vu passer le swap littérature de Maaademoiselle A., j’ai tout de suite dit oui ! Car je ne rechigne pas sur les livres pour la gnomette, et c’est intéressant de sortir de nos habitudes de lecture. J’ai donc dit banco, j’ai participé à celui de Noël (mais j’ai complètement zappé de faire des photos et d’en parler), et je viens de recevoir celui du Printemps.

Le principe : un questionnaire nous est envoyé avec des questions pour cibler et comprendre les goûts de l’enfant concerné par le swap. J’avais déjà répondu à celui de Noël, mais entre temps les goûts de la gnomette en matière de lecture et ses centres d’intérêt ont évolués ! Pour ce swap, c’est principalement l’enfant qui est gâté de manière intelligente.

swap litterature jeunesse

Il y avait dans ce swap de printemps :
• 1 livre sur l’espace : « 50 choses à savoir sur l’espace ». Parfait, elle feuillette comme elle veut de temps en temps pour apprendre des choses pas forcément dans l’ordre.
• 1 livre à lire seule, « La Cabane Magique ». C’est chouette car elle commence à lire seule régulièrement, mais l’épaisseur lui a fait un peu peur ! Donc je pense qu’elle l’attaquera après épuisement des autres.
• 1 un livre « histoire » : « La chambre de Vincent », livre très chouette autour de Van Gogh.

Le « contrat du swap » précisait que 3 livres devaient être envoyés. Mais comme souvent dans les swaps, on y trouve des petits bonus… Ce fût notre cas ! La gnomette a reçu aussi des magnets sur l’espace, qui ont immédiatement été mis sur le frigo. Elle a aussi reçu une très jolie pochette fait main pour ranger ses barrettes, adoptée elle aussi de suite, et quelques bonbons  (toujours bienvenus !)

Mais cerise sur le gâteau, j’ai eu aussi droit à un petit cadeau :  une rose en feutrine et laine, superbe !

swap litterature jeunesse

Un grand merci à Mon bazar coloré !

De mon côté, j’ai envoyé un colis avec 4 livres, car ma swappée acceptait les livres d’occasion en très bon état. Du coup j’ai pu lui en envoyer un livre en plus. Les préférences de la petite fille tournaient autour de Disney, les princesses, les voyages et les animaux. J’ai trouvé un livre de Célestine, et un de Caroline (la concurrente de Martine !), les 2 autres avec des animaux comme personnages. J’ai complété avec un cahier de gommettes avec des animaux, une petite barrette vintage, un œuf (car c’est bientôt Pâques) dans lequel poussera du persil, un origami fait par la gnomette, et pour toute la famille un pot de miel de la ruche que l’on sponsorise. Mais ! J’ai oublié les photos… Gloups ! Mais vous pouvez si vous êtes curieux voir le tout sur l’instagram de ma swappée.

Un beau swap, je pense participer au prochain ! Merci à l’organisatrice !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vive les gourdes !

Depuis des années, on ne boit que de l’eau du robinet. A l’époque des biberons de la gnomette nous achetions de l’eau en bouteille plastique… Mais elle a vite arrêté et donc cela n’a pas duré. C’est pratique à la maison, on remplit une bouteille en verre et voilà. Oui, mais lorsque l’on part se promener, ou au sport ? Jusque là, j’achetais des bouteilles en plastique, qui une fois vide, se remplissaient avec de l’eau du robinet. Oui mais voilà, c’est un peu comme la chaussette unique, on perdait très vite ces bouteilles, où elles s’abimaient, bref, je ne sais pas trop comment c’est possible, mais je devais en acheter régulièrement.

Donc, du plastique qui traine, qui met des années à se décomposer, des sous dépensés pour participer à la pollution, bof. On a donc décidé d’investir dans des gourdes en inox. Oui je dis bien investir car cela a un coût non négligeable à l’achat… On en a pris une chacun, des 1000 ml pour nous les adultes en version isotherme, et un de 500 ml pour la petite. Voilà une alternative saine et durable à la bouteille en plastique jetable.

gourdes en inox

Pourquoi donc ?
•  l’eau en bouteille coûte 100 fois plus cher que l’eau du robinet. Il faut de l’énergie pour produire ces bouteilles en plastique, les transporter et les recycler… Une bouteille en plastique parcourt en moyenne 300 km de l’embouteillage au recyclage.
•  pour préserver l’environnement :  les plastiques, souvent échoués dans l’océan finissent, après des années de dégradation, en micro particules que poissons et oiseaux prennent pour du plancton et ingèrent, contaminant ainsi toute la chaîne alimentaire.
•  pour réduire les déchets : chaque personne consomme et jette en moyenne plus de 150 bouteilles plastiques par an…
•  pour la santé : l’inox est à ce jour le composant le plus stable et ayant le moins de casseroles « santé » à la différence du plastique et de l’aluminium, et ne requiert pas de film alimentaire à l’intérieur.

Bien sûr c’est comme pour les autres gestes écolo, il peut y avoir des oublis au début par manque d’habitude ! Mais comme ces gourdes ont un joli design c’est plus facile ! Et c’est bien aussi de sensibiliser les enfants jeunes à consommer mieux et à faire attention à leur affaires. Je m’y suis habituée très vite, elle me suit partout !

gourdes en inox

Un petit docu pour achever de convaincre les plus réticents : Océans, le mystère plastique (Arte).

Et vous, vous faites partie de la team gourde ?  ?

Enregistrer

Enregistrer

Paysages de Normandie

Qu’il fasse soleil ou gris, au bord de mer ou dans la campagne, souvent nous nous arrêtons pour regarder la beauté de ce qui nous entoure et savourer cet instant.

Les couleurs contrastées, les superbes paysages font de cette région un endroit où j’aime aller, en toute saison.

campagne normande campagne normande campagne normande

marée basse

marée basse

marée basse

bord de mer

bord de mer

temps gris

temps gris

Ce que je préfère par-dessus tout, c’est me perdre dans l’horizon.

Enregistrer

Les cadeaux « utiles »

Je ne sais pas si c’est l’air du temps qui m’entoure (minimalisme, zéro déchet, green attitude…), la sagesse de l’âge, ma conscience qui s’éveille… Mais aujourd’hui, quand je pense cadeaux, je réfléchis à des choses utiles plutôt qu’à des choses jolies, certes, mais « futiles ». Par utile, j’entends des choses que je devrai surement acheter parce qu’elles me facilitent la vie au quotidien ou m’aident dans ma transition vers une vie plus écolo. Il est vrai que j’ai déjà pas mal de choses pour mes loisirs, assez de vêtements et de chaussures, assez de… tout presque ! Bon, j’avoue, les cadeaux plaisir sont aussi sympas : un bon bouquin, un bon dvd d’un film culte… Je ne crache pas dessus, loin de là ! Mais je ne souhaite plus avoir un enième t-shirt juste pour suivre la mode, une enième figurine avec un super héros, vous voyez ce genre de choses ? Qui font plaisir, il est vrai, mais qui finissent entassées dans un placard ou sur une étagère à prendre la poussière…

Aujourd’hui je réfléchis autrement, notamment à des choses dont j’aurai besoin, où dont nous aurions besoin quand il s’agit de cadeaux de Noël. Moins de surprises il est vrai, mais aussi moins de ratés et de superflu ! Ainsi, cette année, nous avons demandé pour Noël une participation pour l’achat d’un lave-vaisselle. J’ai demandé comme cadeau à l’homme un peignoir en coton bio. J’ai gardé le précédent 20 ans, il n’en pouvait plus, il est resté en région parisienne ! J’ai eu des lingettes lavables pour remplacer le coton, du café (j’en consomme beaucoup), un livre…  Et même si tout n’est pas du « vrai » utile, cela va dans le bon sens d’une consommation « intelligente ». Ainsi l’homme a eu plein de graines et de quoi nous lancer dans notre futur petit potager, un beau cadeau !

café lingettes lavables

C’est bientôt mon anniversaire, et idem, j’ai demandé de l’utile comme du sopalin lavable, de la laine pour me faire un châle, et de quoi me cultiver un peu. Avant je n’aurai pas réfléchi, j’aurai été acheter ma laine et mes livres tout de suite, et du coup qu’aurais-je pu avoir comme cadeaux… ? Un t-shirt, une figurine…

J’essaye de trouver un juste milieu pour me faire plaisir (car la vie est courte et il faut bien en profiter un peu…) tout en continuant d’aller dans le bon sens.

 

 

Enregistrer

Les vacances de Février en Normandie

J’ai bien vu dans certains regards l’incompréhension la plus totale : « En Normandie, en hiver »? « Tu ne vas pas au ski plutôt »?  « Mais ma pauvre, tu es folle, il va faire froid et moche et y a rien à faire »… Ohlala toutes ces mauvaises langues que je vais m’empresser de faire taire ! Car la Normandie, c’est plutôt sympa, quelle que soit la saison, même en hiver. Si, si.

normandie en hiver normandie en hiver

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que nous y allons à cette époque. La différence cette fois-ci c’est que nous sommes parties toutes les 2 dans la maison de mon amie. L’homme travaillait, eux étaient en vacances à l’autre bout du monde… Restait à espérer que le temps soit avec nous. Et nous avons été chanceuses… Nous avons eu plutôt beau temps, plutôt doux, les petits oiseaux chantaient, on se serait cru au Printemps !

fleurs

C’était vraiment agréable. Nous avons fait de belles balades toutes les 2. J’ai amené la gnomette voir un beau coucher de soleil sur la mer… (l’avantage de l’hiver : il se couche à une heure très raisonnable pour les gnomes !).

sunset

On en a aussi profité pour dormir tard tous les matins, la pauvre petite poule dont nous avions la garde n’est jamais restée aussi longtemps couchée ! Puis rythme tranquille de vacances, lecture, coloriage, cahier d’activités, tricot, jeux…

jeu de société

Jusqu’à l’après-midi où nous sortions prendre un bon bol d’air. Et finir la journée avec avec un bon feu de bois. Voilà tout à fait des vacances comme je les aime ! Bon, la gnomette a un peu râlé que les balades duraient longtemps, mais je crois qu’elle a quand même apprécié ces instants.

balade normande balade normande

Certes, il y a un jour où le brouillard ne s’est pas levé du tout, du coup on en a profité pour aller faire un tour dans un aquarium et se cultiver un peu en admirant de beaux poissons et divers insectes et papillons.

poisson dinde

Ce qui était vraiment agréable, c’est que parfois la plupart du temps nous étions seules sur la plage, ou dans la campagne. On avait beau regarder partout, on ne voyait personne. Et ça, c’est le luxe. Le soleil, le bon air, la mer, l’horizon… et cette sensation d’être seules au monde.

normandie en hiver normandie en hiver

D’ailleurs c’est tellement beau que cela mériterait un article rien qu’avec des belles photos de paysages…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer