L’écharpe météo (projet tricot 2017)

J’avais repéré l’an dernier sur la toile cette idée de couverture météo. Le principe ? Tricoter un rang par jour en fonction de la température extérieure. C’est donc la météo qui définit la couleur utilisée pour le tricot, qui se crée au fur et à mesure des saisons. Cette idée m’a immédiatement séduite ! J’aime l’effet surprise, le fait de construire au fur et à mesure… Mais bon, une couverture, pour moi qui suis quand même encore plutôt débutante (si, si on peut le dire !), cela me semblait un challenge un peu compliqué à réaliser. Mais cette idée ne me sortait pas de la tête, alors j’ai décidé de l’adapter en écharpe. Beaucoup moins long à tricoter ! Ce projet m’a semblé faisable et sympa sans être trop contraignant.

Le principe est donc de choisir des couleurs par tranche de 5 degrés (à adapter selon les régions, pays). J’ai donc choisi 7 couleurs, qui vont de en dessous de -5 à 30. Large spectre en effet ! En me disant que les températures les plus hautes et les plus basses seraient peu utilisées. Voici mon choix de couleur, de la plus froide à la plus chaude (j’ai aussi une couleur de rab au cas ou on dépasse les 30 degrés) :

couleurs-laine couleurs-laine

Puis s’est posé la question de l’heure à laquelle relever la température… Après mûre réflexion, je me suis dit que j’allais tricher un peu pour cette première… Je la prends le matin assez tôt en hiver (vers 9h) et en été si je veux monter dans les degrés les plus chauds je décalerai surement au midi, sinon je n’utiliserai pas toutes mes couleurs… Si j’en refais une, je fonctionnerai peut-être autrement en faisant des fourchettes de degrés plus réduites et ainsi prendre la température toujours à la même heure. À cogiter et affiner donc ! Pour cette année cela me va très bien.

J’ai choisi le point mousse car c’est le seul que je maitrise bien… Je ne tricote pas forcément tous les jours, je note dans un carnet l’heure, le jour, les degrés et la couleur de la laine a utiliser. Et voilà ! C’est plutôt simple et amusant.

Mon écharpe pour le mois de janvier :

echarpe meteo janvier

Et l’évolution semaine par semaine :

echarpe meteo janvier

Depuis j’ai eu des conseils pour gérer mes changements de couleur et avoir moins de fils à rentrer, résultat le mois prochain !

Dire que j’ai déjà hâte de voir le résultat, et je n’ai fait qu’un mois…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La carte de vœux à planter

Comme chaque année, elle a été postée in extremis le 30 janvier. Ouf ! Car oui, je fais partie des irréductibles qui aiment envoyer des cartes de vœux. Cette année j’ai été déçue car je n’en ai reçue aucune. Oui, aucune ! Je suis tristesse… D’autant plus que la gnomette elle en a reçu une, la chanceuse ! On dirait que c’est une tradition qui se perd… Mais tant pis, j’en envoie quand même quelques-unes, à la famille, a quelques amis.

Cette année, la gnomette a voulu en faire pour ses copains, alors on a décidé de les faire à la main. Il me restait des graines d’herbe et de fleurs suite à une petite opération de communication pour notre projet, alors on a décidé de les envoyer avec les cartes. Et puis on voulait des étoiles, alors on a fait un mix des deux !

J’ai acheté du papier brillant argenté et du papier transparent à étoiles. J’avais des idées mais qui au final n’ont pas fonctionné, et après la réalisation de différents prototypes, et vu le peu de temps qu’il nous restait (ahhh vilaine procrastination!), on a fait simple, et de façon a ce que la gnomette puisse aussi le faire.

materiel carte

Je me suis chargée de la phase découpage du papier transparent car c’est  -sans mentir !- une tannée ! Impossible de découper bien droit, et plus j’en découpais, moins c’était droit ! J’ai aussi agrafé les petits emballages des sachets de thé contenant nos graines. la gnomette a préparé les étoiles avec la perforatrice, et les a collé sur les cartes.

wip carte

seeds

Il ne restait plus qu’à écrire nos vœux dessus, scotché le petit paquet surprise au dos et voilà ! Des cartes toutes simples cette année, mais avec un petit cadeau. En espérant que les petites graines d’herbe et de fleur surprise leur rappelleront nos bons vœux toute l’année  :)

whishes

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pêle-mêle de Janvier

Une année qui n’a pas forcément commencé au mieux pour moi avec une grosse crève pendant une semaine , dès le 31 même, me faisant passer une soirée solo sur mon canapé (mais sympa quand même)… Suivie d’un petite gastro pour la gnomette un peu après. L’homme est passé au travers de tout ça, ouf !

Le froid est enfin arrivé… J’aime l’hiver, cette lumière particulière, ce soleil éclatant avec un paysage tout blanc de gel… Et les joues rosies par le froid. L’époque des chocolats chauds, des gâteaux et du tricot ! Et de la galette bien sûr, la gnomette a eu la fève à l’école, mais j’ai cru comprendre qu’il y en avait plusieurs dans chaque galette. On a repris un bon rythme, école, activités, travail à la maison pour notre projet, sport, soirées avec les copains… La vie, simplement ! On profite aussi de nos cadeaux de Noël… J’avoue que je suis heureuse de l’arrivée du lave-vaisselle, nous ne sommes pas mécontents de ne plus en faire autant à la main ! Et on enchaine les jeux de société et les coloriages.

Finalement, c’est trop chouette l’hiver ! C’est ce sentiment que je retrouve dans vos photos préférées de ce mois-ci :

Ma jolie (et bonne !) tarte aux pommes : cette année j’essaye de faire un maximum de goûter maison. Reste encore quelques gâteaux bio car je n’ai pas toujours ou le temps ou l’envie de cuisiner… mais c’est quelque chose que je vais essayer d’améliorer, oui, oui, motivée je suis !

apple pie

L’écharpe météo : j’ai repéré ce concept de « couverture météo » sur la toile, et je l’ai adapté à une écharpe. Je vous en parle bientôt !

echarpe meteo

La fève… Minion ! Pas très traditionnelle, mais bon, je connais une petite fille qui a été ravie !

minion

Lever de soleil : Il y a eu beaucoup de jours de beau temps d’affilée, et je profite de superbes levers de soleil au retour de l’école. Bientôt il se lèvera trop tôt et je ne pourrai plus en profiter (car je ne suis pas spécialement matinale…). Alors j’en profite chaque fois que possible !

sunrise

Tricot : Dans mes avancées 2017, il y a m’améliorer au tricot. J’ai profité d’une visite de ma maman (car c’est plus sympa qu’avec youtube) pour apprendre un nouveau point, et maintenant j’en connais 2, youpi ! Chi va piano, va sano, non ? ;)

knitting

 

Rien de nouveau musicalement parlant, mais par contre une sortie ciné qui me ravit (et c’est rare depuis qu’il n’y a plus de Seigneur des anneaux ni de Hobbit) : le nouvel Alien. Après le lamentable Prometheus, j’espère beaucoup de ce nouvel opus d’Alien dont je suis une fan inconditionnelle ! On ne va pas souvent au cinéma mais là c’est impossible de rater ce film ! Que pensez-vous de cette bande-annonce ?

A très vite !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les petits pas verts

petits pas verts

Cela fait maintenant quelque temps qu’une réflexion pour une vie plus verte, écolo et plus respectueuse de  notre planète  fait partie de notre façon de vivre. Pas de changement radical chez nous, mais des avancées régulières. Et mine de rien, à force de petites améliorations, on devient de plus en plus verts ! Et c’est le plus important, non ?

En 2016 on a fait pas mal de petites choses :

fabrication de produits ménagers : il reste la lessive que j’achète, certes. Je vois beaucoup de gens galérer entre consistance et tâches qui partent mal (ex l’herbe) que pour le moment j’en prends de l’écolo. Pour le reste, le vinaigre blanc est magique, tout comme son copain le bicarbonate de soude.

utiliser un sac de courses réutilisable : le plus dur au début est de penser à le prendre a chaque fois ! Mais l’habitude vient quand même assez vite…

une boite mail écolo : et oui, avec le temps que l’on passe sur internet, cela consomme un max d’énergie polluante. La première chose est de jeter tous les mails inutiles. J’ai aussi trouvé une boîte mail qui utilise des serveurs solaires. Hop, une nouvelle adresse ! D’ailleurs je viens de passer celle du blog dessus. Et bien sur les moteurs de recherche comme Ecosia qui plante des arbres, ou Lilo qui finance des projets sociaux.

la multiprise avec interrupteur : j’avoue, je ne pense pas toujours a débrancher les chargeurs… Et cela consomme de l’électricité pour rien. On a donc installé des multiprises avec interrupteur, cela me simplifie la vie d’éteindre tout d’un coup ! Il m’arrive encore d’oublier mais j’y pense très très souvent.

récupérer l’eau de la douche : je ne sais pas chez vous, mais ici l’eau chaude met du temps à arriver. Jusqu’à il n’y a pas longtemps, je laissais bêtement couler l’eau… J’ai vu cette astuce sur internet qui consiste à récupérer toute cette eau froide dans un seau et s’en servir comme chasse d’eau. Depuis, on a un seau dans la salle de bain. C’est édifiant : on récupère entre 4 et 5 litres d’eau ! En été on pourra aussi s’en servir pour arroser quelques plantes du jardin. En tout cas, plus de gaspillage d’eau !

mettre des ampoules LED : elles consomment moins et durent très longtemps ! On a profité de l’offre gouvernementale pour les avoir gratuites ou à un prix défiant toute concurrence (selon revenus).

manger local et de saison : plus sain, meilleur pour le porte-monnaie et surtout pour la planète… J’essaye même de faire des goûters home-made, mais je ne suis pas encore assez régulière là-dessus.

les cadeaux utiles : ce Noël-ci, on a demandé une participation pour un lave-vaisselle. Plutôt que d’aller l’acheter nous-même et avoir des cadeaux sympas certes ! mais dont nous n’avions surement pas vraiment besoin, on a préféré cet investissement. On a été le chercher dans un réseau de seconde main qui aide à la réinsertion.

bannir l’huile de palme : on le sait, la consommation d’huile de palme entraine une déforestation massive aux conséquences désastreuses. Donc, basta !

Il y a sûrement d’autres petites choses que j’oublie… En tout cas, ce sont des habitudes faciles à prendre. Cela peut prendre du temps à mettre en place, surtout quand on est tête en l’air comme moi ! Mais à force de répétition, cela devient naturel. Et je me dis que tous ces petits pas verts sont une bonne chose, ils vont dans le bon sens de consommer moins, mieux, et surtout de faire attention à notre planète qui ne va pas fort. Si vous n’en êtes pas encore convaincus, regardez par exemple le documentaire Before the flood (Avant le déluge), qui dresse un tableau sombre certes mais réaliste. Et si tout le monde fait des petits pas verts, alors l’état des lieux cessera d’empirer…

Objectif 2017 : continuer sur cette lancée !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Adieu Nutella (tu es trop cracra)

En vérité, cela fait déjà quelques mois que l’on ne te mange plus. Malgré tous tes efforts pour nous faire craquer, comme tes jolis packaging de Noël, non, non, c’est fini, et pour toujours ! Oh cela ne veut pas dire que l’on ne mange plus de pâte à tartiner, bien au contraire. On en a testé d’autres, toutes sont bonnes, et tu ne fais pas le poids à côté. Pourquoi ? Mais simplement parce que tu es plein d’huile de palme. Certes me direz-vous, mais l’huile de palme, ce n’est pas nocif pour la santé… ? Non bien sûr, ce n’est pas nocif pour nous. Mais pour notre planète, oui, elle l’est, un peu, beaucoup, énormément… Elle engendre de grosses catastrophes écologiques.

pate a tartiner

Pour faire face à la demande, car beaucoup de produits contiennent de l’huile de palme, on remplace des hectares de forêt vierge primaire par des exploitations géantes de palmiers à huile. Principalement en Indonésie, ou bien plus de la moitié de la forêt tropicale nécessaire au bon fonctionnement de la planète a disparu au cours de ces trente dernières années pour des cultures intensives de palmiers. De plus, la rapide détérioration de ces forêts provoque des pertes incalculables en terme de biodiversité et entraîne de nombreuses espèces telles que les orangs-outans vers l’extinction.

deforestation

Bien sûr, il n’y a pas que le Nutella qui contient de l’huile de palme. On parle beaucoup de ce produit car c’est un chouchou pour beaucoup, notamment les enfants. Énormément de produits industriels en ont aussi dans leur composition, comme les plats préparés, les gâteaux en barquette, les sauces toutes prêtes… D’ailleurs depuis quelques temps apparaissent des étiquettes « sans huile de palme » sur certains packagings, ce qui est plutôt bon signe ! Les consommateurs commencent à être avertis des risques engendrés pas la production massive d’huile de palme, et les industriels réagissent. Doucement, mais chaque petite avancée, même minuscule, vers le mieux, est une victoire.

D’autant plus qu’il existe d’autres produits tout aussi bons, et que changer ses habitudes de consommation n’entraîne pas forcément de frustration. Par exemple pour le Nutella… L’on trouve plusieurs autres marques de pâte à tartiner tout aussi bonnes, voire meilleures. Oui, oui, je dis bien « meilleures ». Certaines bio et avec de bons ingrédients font bien ressortir le goût de la noisette et sont vraiment délicieuses. Mais attention ! Il faut bien lire les étiquettes ! Des pâtes à a tartiner bio peuvent contenir de l’huile de palme…. bio, ce qui est un peu une hérésie. De même si vous voyez juste la mention huile végétale, sans d’autre précision, cela peut être de l’huile de palme. Alors oui, quand on veut quitter son Nutella, il faut faire l’effort de bien regarder la composition des autres pâtes à tartiner… Une toute petite contrainte pour un énorme gain.

L’idéal serait bien sûr de la fabriquer soi-même. Je pense que c’est notre prochaine étape. D’ailleurs si vous avez une bonne recette facile, je prends !

Et vous, prêts à changer si ce n’est déjà fait ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer