Wishlist de Noël

Et oui, il est déjà temps de passer commande au Père Noël… Cette année, enfin ! on dirait que la gnomette arrive a mieux savoir ce qu’elle veut, j’ai eu moins besoin de lui tirer les vers du nez, ou de deviner parmi toutes les pages cochées du catalogue...  Mais quand même, elle est bizarre cette gnomette, elle m’a dit il y a quelques jours qu’elle n’était pas spécialement pressée d’être à Noël… ?! Bon, on verra bien, pour le moment nous n’avons pas encore le sapin, ni les décos, peut-être changera-t-elle d’avis à ce moment là… !

En tout cas voici ce qu’elle aimerait pour Noël (parce que quand même, les cadeaux, elle les veut bien hein !)

•  un globe terrestre lumineux : ça fait quelque temps qu’elle en parle… Elle aimerait une carte des étoiles aussi, mais ça se trouve sur internet. Elle l’aura son globe, ce sera le cadeau de Noël de notre part.

•  un circuit à billes : et oui cette année c’est la grande mode des billes, et elle est à fond !

•  des coloriages « comme les tiens maman ». Fini les coloriages à grosse forme, faciles, elle veut des coloriages de grande maintenant. Alors on s’entraîne avec ce poster de l’avent. Donc, avec des petites cases, et si possible dans l’esprit mandala.

•  des mandalas à créer : elle aime bien aussi créer des dessins pour les colorier ensuite.

•  des pièces pour son circuit, histoire de l’étoffer un peu ! Le train à moteur ou le pont qui fait du bruit ont sa préférence.

•  des voitures à friction ou une voiture télécommandée.

•  un kit oiseaux de la nature : il y a plein d’oiseaux qui viennent dans le jardin, pour le moment ils grignotent les micro pommes qui restent dans le pommier mais on compte bien les nourrir cet hiver !

Et aussi…
•  des legos friends jungle
•  une malette créative
•  un jeu éducatif, « le laboratoire des sciences »

Il y aura aussi un jeu de société pour toute la famille, « les aventuriers du rail ».

Enregistrer

wishlist de noel 2016

Je pense avoir respecter son ordre de préférence… bien qu’elle n’ pas encore envoyé sa lettre… ! Sachant que bien sûr le Père Noël n’amènera pas tout, ou encore il peut venir déposer d’autres cadeaux… ce coquin !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pêle-mêle de Novembre

Ohohoh ! Mais c’est que nous sommes déjà dans le compte à rebours avant les vacances de Noël… Incroyable, je ne sais pas pourquoi, cette année impossible de se projeter, j’ai fait le calendrier de l’avent à l’arrache, et alors Noël n’en parlons même pas… Où, quoi, comment, ah bon c’est maintenant qu’il faut y réfléchir ? Mais c’était pas l’été il y a 1 mois ?

Bref, encore une fois, ça a filé… !! L’automne s’est quand même imposé avec ses matins frais  et ses jolies couleurs. La pluie est revenue, mais raisonnablement, ce qui ne nous a pas empêché de faire de très chouettes balades en forêt et de s’y amuser, il y a tellement de choses à y découvrir ! Les week-end sont passés plutôt agréablement… Promenades forestières, marché de Noël, fête du jeu…

Entre ça et le travail (toujours intensif), j’ai réussi à m’éclipser 4 jours à Paris, avec comme prétexte le concert de The Cure. 4 jours de bon temps avec la famille et les amis, des balades et des expos. Du bon temps dans cette ville qui finalement ne me manque pas vraiment…

Et puis il y a eu ce challenge photo de Flow Magazine, sur les petits plaisirs d’automne. C’est la première fois que j’arrive à le faire tous les jours, yipee ! Et sans tricher, la photo du thème du jour est prise le jour même. Pas évident car certains sujets sont moins inspirants que d’autres… D’où l’intérêt de ce challenge, sortir de ses habitudes ! Je vous mets ci-dessous les photos qui ont été le plus appréciées.

1. Ciel

sunset

2. Jaune

yellow

3. Rouge

red balloon

4. Champignon

mushrooms

5. Bouquet d’automne

analog

Les autres photos du challenge sont visibles sur mon compte Instagram.

En novembre il y eu ce concert de The Cure… Et je l’attendais celui-là ! Certains concerts font plus d’effet que d’autres… Celui-là en fait partie. J’étais vraiment impatiente, tout au long de la journée l’attente n’a fait que monter… Et ce fût exceptionnel ! 2h45 pour se laisser emporter dans l’univers de Robert Smith. Même si la playlist n’était pas celle de mes rêves (d’ailleurs elle l’est rarement !), quelle émotion ! Magnifique moment. La première fois que je les ai vu c’était en 1988 (presque 30 ans donc… !) et c’est toujours aussi prenant. Chapeau !

Je vous souhaite de passer un bon mois de Décembre, et en avance certes ! de très belles fêtes de fin d’année !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le calendrier de l’avent 100% récup

Cela faisait 2 ans que j’utilisais le même calendrier de l’avent, une petite maisonnette en carton que j’avais décorée et que je remplissais de petits cadeaux ou douceurs à manger. Mais elle était un peu encombrante cette maison, alors nous ne l’avons pas emmenée avec nous en Bretagne.

Je me suis donc replongée dans la création d’un calendrier de l’avent. J’ai remarqué que la gnomette est un petit écureuil, elle a tendance à tout garder, et assez longtemps. Elle a encore des cadeaux non utilisés du calendrier de l’an passé… (oui, oui) ! J’en ai donc déduis qu’elle avait bien assez de choses… Idem pour les chocolats, il est possible que nous en ayons encore de Pâques…  Et elle en aura surement à Noël ! Donc, inutile de continuer à consommer pour consommer alors qu’il y en a encore. J’avais vu l’an passé des calendriers de l’avent sous forme de bons : bon pour aller à la piscine, pour une activité avec papa etc. et j’avais trouvé ça très bien pour l’avent. Alors oui, ce sont des choses que nous faisons ensemble, régulièrement, il n’y a pas forcément besoin de bons pour ça… Mais là l’avantage, le plus pour la petite, c’est que c’est elle qui choisit quand elle le veut. Et c’est ça le vrai intérêt de la chose, pour une fois ce n’est pas nous qui allons décider. Et puis comme elle se débrouille plutôt pas mal en lecture, elle pourra lire ses bons, enfin essayer de déchiffrer mon écriture adaptée pour l’occasion en style « maîtresse » !

J’ai farfouillé dans ce que j’avais comme matériel DIY et finalement mon choix s’est porté sur de la récup de magazine Flow… Je suis partie d’un gabarit pour faire des enveloppes, et d’un petit cahier « mes p’tits papiers imprimés ». J’ai scanné le gabarit qui était un peu trop grand, je l’ai réduit à la taille souhaitée, je l’ai imprimé, découpé et il ne me restait qu’à transformer les 24 feuilles du carnet en forme d’enveloppes. Une fois le découpage terminé, j’ai écrit les différents « bons pour » à l’intérieur. Une fois toutes les idées sur papier, j’ai plié selon le gabarit et collé ces jolies petites enveloppes colorées.

calendrier de l'avent 2016 calendrier de l'avent 2016Puis j’ai tout mélangé, je n’ai pas mis d’ordre précis, sauf pour le 24 où c’est le bon pour un livre de son choix (le seul cadeau vraiment matériel). J’ai récupéré des autocollants fleurs de la petite, je les ai numérotés, collés au hasard sur les enveloppes et tadam ! Plutôt que de les accrocher (trouver de la place, et pas sûre que notre bébé chat ne s’amuse pas avec !), j’ai mis les enveloppes dans un bocal.

Il ne lui reste plus qu’à chercher chaque matin l’enveloppe du jour et découvrir son bon!

calendrier de l'avent 2016

Bilan : ce calendrier de l’avent ne m’a rien couté, un peu de jus de cerveau et d’huile de coude, et le rendu est plutôt joli, non ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fantastique Murakami

Profitant d’une petite escapade parisienne, je suis allée voir l’expo de Takashi Murakami à la galerie Perrotin. Je n’en avais pas entendu parler, j’ai suivi les conseils d’une amie qui sait que j’apprécie ce créateur et… quelle claque !

Murakami est un artiste contemporain japonais, connu surtout pour ses fleurs souriantes, son univers onirique et son imagination débordante. Cette expo présente 40 œuvres toutes récentes et inédites de l’artiste. On y retrouve son univers très coloré et acidulé, avec une pointe d’imagerie manga et jeux vidéo, mêlé à quelques formes un peu trash, tout en s’inspirant de la philosophie bouddhiste et des traditions picturales japonaises. Son univers est nourri d’un imaginaire fantastique : il sculpte, peint, filme, se projette sur des formats divers, aux dimensions variées, du minuscule au géant. On y retrouve les symboles qui égrènent l’œuvre de Murakami, comme le crâne qui symbolise l’impermanence de nos vies, ou le cercle (série Enso) qui symbolise le vide, l’unité et l’infini dans le bouddhisme zen, tout en étant une forme de méditation.

On y voit aussi bien des toiles aux couleurs flashy que des monochromes acier où n’apparaît qu’un simple cercle tracé à la bombe… Ou encore une sculpture animée à l’effigie de l’artiste, surprenante de réalité ! Le clou de l’expo est une grande salle où plusieurs panneaux s’assemblent pour créer une seule œuvre monumentale. A couper le souffle!

Si vous aimez un peu l’univers hypnotique et décalé de cet artiste, foncez ! Tous les espaces de la galerie sont dédiées à cet expo, les œuvres sont souvent très grandes et on peut les apprécier de près ou de loin car elle se composent de multitudes de petits détails fascinants.

Je vous laisse avec quelques images… Mais point trop, histoire de vous laisser quelques surprises si vous y allez !

expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami expo Takashi Murakami

 

Jusqu’au 23/12/2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ça sent bon la forêt

Un samedi plutôt gris, avec des averses régulières. Mais une envie de prendre l’air, de se promener, plus forte que le risque de se faire tremper. On enfile les bottes de pluie, on se couvre, je prends un sac (on ne sait jamais ce qu’on peut trouver, et bien m’en pris !) et nous voilà partis direction la forêt près de chez nous. Fi du temps maussade, nous sommes allés humer le bon air des bois d’automne.

A peine arrivés, la gnomette m’a dit spontanément : « ça sent bon la forêt ! ». Mais oui, ça sent bon la nature, la terre, l’humus et les feuilles trempées qui jonchent le sol. Ça sent le bon air quand le vent souffle. On peut donner de grands coups de pied dans les feuilles, courir, crier même ! On peut respirer à pleins poumons, l’air est frais et agréable. On est loin de l’air parisien qui fut notre environnement pendant longtemps…

Du coup, nous sommes restés bien plus de temps que prévu. Les feuilles nous protégeaient de la pluie et du vent. Sous la canopée nous avons commencé à chercher les champignons, il y en avait de partout et de tout genre, mais hélas non comestibles. Au hasard de notre promenade nous sommes tombés sur un châtaigner… A nous les belles châtaignes ! Le jour tombant a signé la fin de cette belle après-midi.

balade en foret rennaisebalade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise

Nous y sommes retournés le week-end dernier. Même temps mitigé, un peu moins de pluie. Nous avons fait une autre balade, un sentier écologique qui explique le fonctionnement de la forêt et son importance dans le système écologique aux enfants. Cette fois-ci, un rayon de soleil a daigné montrer le bout de son nez, et c’était fort joli, comme les gouttes d’eau suspendues aux branches d’arbre…

 balade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise balade en foret rennaise

Je mesure cette chance que nous avons d’habiter à à peine 10mn d’une grande forêt. Je pense que nous allons y aller régulièrement… Surtout au printemps, regarder la nature s’épanouir de nouveau et aussi construire une chouette cabane pour la gnomette !

balade en foret rennaise

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer