Le faux anniversaire avec les copains

C’est comme ça qu’elle l’appelle… son faux anniversaire avec ses copains. Et oui, elle fait partie de ces enfants nés en plein été, et qui ne pourront que très rarement fêter leur anniversaire avec leurs copains à la vraie date.

Alors cette année encore on le fête 1 mois en avance. Après tout, peu importe, l’essentiel c’est d’avoir une petite fête d’anniversaire, non ? On invite 6 copains dont la cousine, au final une petite fille ne viendra pas, ils seront donc 6 mômes en tout, 3 garçons, 3 filles. Correct ! Et puis, on s’est rodés un peu l’an passé, j’ai prévu un peu mieux les choses cette année tout en restant cool car après tout ce qu’ils aiment les enfants c’est se retrouver tous ensemble hors de l’école.

Donc, pas de sweet table, pas d’animateur, pas de grosse dépense. Cela va dans le sens de lui montrer que l’on peut être heureux avec peu, et à vrai dire tous les gosses se sont éclatés à fond. Comme vous le savez, elle n’a aucune exigence thématique, un rien lui fait plaisir. Du coup, j’ai trouvé au supermarché (tout simplement !) une nappe Hello Kitty, avec assiettes, verres et serviettes assortis. J’ai acheté des ballons animaux, des bonbons, de la pastèque, des jus de fruits. Et voilà !

table d'anniversaire Hello Kitty

Le jour J, on prépare un bon gâteau au chocolat, avec des smarties dessus. Pour changer du gâteau mandala, on a fait le même mais en forme de poisson (clin d’œil à l’invitation Ponyo). Les cousines ont mis la main à la pâte. On installe une guirlande « Joyeux Anniversaire » piquée a Mamie et voilà !

gâteau poisson gâteau poisson

15h les copains commencent à débarquer. Au fur et à mesure de leur arrivée, je les prends en pola, chacun avec la gnomette, une photo pour elle et une pour le copain. C’est son dernier anniversaire avec eux, alors j’ai pensé qu’un petit souvenir lui ferait plaisir…  Puis dans l’après-midi une session photo avec les lunettes des minions, gros gros succès, surtout pour les lunettes !

polas

J’ai préparé une playlist musicale d’enfer qui a tourné en fond, avec parfois du son plus fort pour qu’ils dansent. L’après-midi s’est organisé autour des quelques activités auxquelles j’avais pensé, mais aussi du temps pour jouer entre deux :

- activité masque : ils ont découpé et colorié un masque, voire 2 car au vu du succès de l’activité j’ai ré-imprimé en urgence des masques ! Du coup certains ont demandé des coloriages pendant que d’autres finissaient.
- activité avion de papier : le gros truc en GS en ce moment. Facile à faire, chaque enfant fais le sien, et ensuite concours de lancer.
- activité déco de ballons en monstre, gros succès aussi ! Un faux concours organisé pour faire le ballon le plus affreux, ça plait toujours. Étonnamment, ils ont tous gagné !
- et bien sûr, du maquillage, l’homme s’est très bien acquitté de cette tâche.

activites anniversaire activites anniversaire

Le temps de goûter et c’était déjà la fin…  La gnomette a été bien gâtée, de chouettes cadeaux. Finalement les 3 heures seront passées assez vite ! Les parents sont arrivés tranquillement, on a bu un apéro avec certains. Un bel après-midi ! Une petite fille ravie, les copains aussi, ils ont même eu droit a un goodies en avant-première du prochain film d’animation « Comme des bêtes » qui sort bientôt (merci l’homme qui travaille dans l’animation 3D), une casquette pour les garçons et un gobelet géant pour les filles. Le tout bien sur avec un petit sac de bonbons.

souvenirs

Une anniversaire bruyant,simple et joyeux, des enfants heureux, what else ?

birthday girl

Nb : Excusez la qualité des photos… Je n’en ai presque pas pris, pour profiter et partager avec eux ce moment 

L’invitation Ponyo

J’avoue, j’ai de la chance, j’ai une petite fille qui n’est absolument pas exigeante pour son anniversaire. Du moment qu’elle passe du temps avec ses copains, elle est contente ! Donc, pas de thème, ni desiderata particulier pour sa fête d’anniversaire avec ses copains…. Top ! Mais j’ai quand même décidé de lui faire une petite carte sympa. L’an passé j’en avais fait une très « généraliste ». Cette année, sa fête  d’anniversaire tombe dans une période tellement chargée que  j’en ai fait une plus simple.

J’ai réfléchi aux choses qui l’avait marquée cette année, qu’elle aimait bien et l’évidence m’est apparue : Ponyo ! Elle adore le dessin animé, et avec la maîtresse ils ont beaucoup travaillé dessus cette année (je t’ai déjà dit que j’aimais bien cette maîtresse ?). Je décide donc de lui créer une petite carte simple avec Ponyo dessus.

invitation ponyo

Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas une as du dessin, et le facteur temps me manquait cruellement aussi pour prendre le temps d’essayer de tout dessiner moi-même. J’ai donc récupéré divers éléments sur le toile, assemblé le tout pour faire une carte sympa.

Pour une carte Ponyo il vous faut :
- une Ponyo bien sûr !
- quelques vagues car c’est une petite fille de la mer
- une typo un peu manuscrite et facile à lire pour des enfants qui veulent essayer de la lire eux-mêmes
- du papier un peu épais (ici 180g)
- un logiciel de mise en page

Et voilà ! En quelques minutes une jolie carte. Les yeux de la petite quand elle l’a vu ! Que du bonheur.

invitation ponyo

Le timing de livraison aux copains étant serré, je n’ai pas eu le temps de réfléchir au verso, j’ai donc écrit le lieu et les autres infos à la main. La gnomette a mis la main à la pâte, car comme pour les diverses fêtes, c’est important qu’elle participe, c’est son anniversaire après tout ! Elle a donc découpé les cartes, écrit le nom du copain au dos et aussi sur les enveloppes.

invitation ponyoinvitation ponyo invitation ponyo

Six invitations sont parties, six enfants viendront donc ce samedi faire la fête youhou ! Il est temps car elle compte les jours…

On se dit bonjour comment, en maternelle ?

A vrai dire je m’attendais à un banal « Salut », ou encore un « Coucou »! Quelque chose de classique à vrai dire, mais moins formel que « Bonjour »…  Et bien non, pas du tout, et même on en est loin… !

Ce n’est pas souvent que j’amène la petite à l’école le matin, et le soir je vais la chercher au centre de loisirs, d’où les enfants partent chacun leur tour au fur et à mesure de l’arrivée des parents. Mais les mercredis matins quand je l’amène, nous arrivons avec tout le monde, elle croise ses copains, et c’est comme ça que je me suis rendue compte de comment les petits se disaient bonjour.

J’ai entendu son nom, plusieurs fois, de bouches différentes. Je pensais que ses copains l’appelaient pour finir le chemin ensemble, mais non, non, les gosses restent sagement avec les parents. Bizarre, bizarre, jusqu’au moment où j’ai compris : ils s’interpellent par leurs prénoms pour se dire bonjour, tout simplement ! C’est assez fun, d’entendre par exemple : Pierre ! Paul ! Jacques ! Isabelle ! Valérie ! (prénoms non contractuels)  Et de voir les enfants continuer main dans la main avec leur accompagnateur…

Je ne sais pas si c’est typique de cette école maternelle, mais en tout cas ça me fait sourire d’entendre tous ces prénoms dit à la volée ! Et chez vous, c’est comment le salut des enfants ?

ecole maternelle

 

ecole maternelle

NB : des photos de l’école… Je ne sais pas pourquoi mais l’arbre devant l’entrée me fait penser à l’arbre de Winterfell !

Un cœur pour papa (DIY fête des pères)

Il est vrai que cette année je ne voulais rien faire de spécial. Je n’avais pas eu vraiment le temps d’y réfléchir et nous sommes tellement sous l’eau ce mois-ci avec tous nos projets… Mais, mercredi après-midi, temps mitigé, je réfléchis 2 secondes et propose à la gnomette de faire une activité fête des pères pour dimanche. L’homme est en déplacement toute la semaine, donc la petite avait très envie de lui offrir quelque chose, comme… un dessin. Mais justement, des dessins nous en avons tous les jours, alors pour changer je lui ai proposé de faire un petit porte-clé avec des perles hama. Suggestion immédiatement validée.

 « Un cœur pour papa, maman ! » Je trouve un modèle simple et rapide (sur Internet), et surtout pas trop gros pour que ça tienne dans la poche. Et nous voilà parties à mettre le nez dans la boite de perles. La gnomette choisit 2 couleurs mais il faut trouver les bonnes perles perdues dans le grand pot… Je l’aide à trier au début, car finalement c’est le plus fastidieux et le plus long ! On sépare les couleurs choisies, chacune dans un pot. Une fois ce travail effectué, la gnomette commence à monter les perles. Comme le modèle est sur l’écran de mon ordinateur, loin de la table, je lui dit le nombre de perles par couleur qu’il faut mettre sur chaque rang.

perles hama fête des pères perles hama fête des pères

Et voilà ! En un temps record, le cœur est créé, repassé et devenu un porte-clef pour son papa.

perles hama fête des pères

Du coup, on a aussi crée une enveloppe origami qui sert de papier cadeau. La gnomette a dessiné sur une feuille que j’ai coupée au format carré pour le pliage. Que nous avons fait ensemble, c’est un origami assez facile (et elle l’a planqué tellement vite que je n’ai pas eu le temps de faire une photo… !)

Et voilà un cadeau de fête des pères réalisé sur un coup de tête… Pour résumer : rapide, simple, efficace et… joli ! Et aucune dépense, réalisé avec ce que l’on a à la maison. Et surtout, fait entièrement par la gnommette (l’essentiel). Reste à espérer que l’homme aime les couleurs…

Du spectacle de l’école au festival metal : la double vie d’une maman

Il y a des jours comme çà, où tu enchaînes des choses qui de prime abord ne semblent pas aller de pair. Où tu enfiles en peu de temps 2 casquettes complètement différentes… Ce fût le cas ce dimanche : j’ai enfilé ma casquette de super maman pour aller à l’école voir un spectacle, et ensuite j’ai enfilé ma casquette de rockeuse festivalière avec l’attirail anti-pluie qui va bien.

J’avais prévu depuis quelques mois de passer ces 3 derniers jours en festival. 3 jours de musique, à prendre du bon son dans les oreilles et à arpenter de long en large l’hippodrome de Longchamp pour voir les différents concerts. Un weekend comme j’adore, même si je sais que je finirai sûrement sur les rotules (ah, la quarantaine… !)

Et puis est tombée cette invitation pour aller à l’école voir un spectacle sur lequel les enfants de la classe de la gnomette ont fait la déco. Dimanche après-midi, dernier jour du festival. Okayyyyy, donc spectacle puis festival. Point de sieste, point de repos du guerrier avant les hostilités auditives.

Nous voilà donc partis en ce début de dimanche après-midi pour l’école, moi encore dans l’esprit rock’n’roll bruyant, essayant de me mettre en mode maman « pasfatiguéequiassure » plus qu’en mode rockeuse… On s’installe dans le hall de l’école, et on part pour 35 minutes de spectacle plutôt… conceptuel. L’auteur s’est inspiré de l’histoire de l’école pour cette création. Cette maternelle a en effet une histoire particulière. L’idée est intéressante, même si au final j’ai trouvé l’ambiance un peu freaky (bruit de respiration en fond), et un spectacle pas forcément évident pour les enfants…  Ni pour moi, qui n’attendait que d’aller écouter de la grosse guitare (la gnomette, elle, a bien aimé et c’est le principal).

J’ai donc passé un moment en famille, j’ai fait plaisir à la gnomette qu voulait absolument qu’on y aille tous ensemble ; cela lui tenait à cœur vu qu’elle avait participé aux décors, et qu’elle aimait bien l’auteur qui leur a animé des TAP. J’étais heureuse d’être avec eux, mais j’avoue : j’étais aussi contente de m’éclipser pour aller traîner mes bottes dans la boue.

festival download paris festival download paris

La gnomette était très contente que je vienne au spectacle, certes j’ai raté un concert mais je ne le regrette pas du tout ! Et je suis heureuse de voir que je peux concilier 2 choses si différentes : assurer a fond en tant que maman et continuer à vivre ma vie à moi.