Vibrer chaque fois comme si c’était la première fois

Il y a ces moments que tu attends. Parfois longtemps. Quelques mois.

Dès que tu es au courant, tu te précipites pour être sûre de ne pas rater. Parce que bon, la dernière fois peut remonter à 2 ans. 3 ans même. Une éternité en sorte.

Et puis, comme c’est un peu loin, tu oublies un peu, ça reste dans un tout petit coin de ta tête. Parfois tu y penses et tu voudrais que ce soit demain, que le temps passe plus vite !

Et puis les mois défilent. Les semaines passent. Le jour J approche… Tu commences à y penser souvent, de plus en plus, tu te replonges avec délectation dedans, tu te rappelles la fois d’avant, le bonheur intense que cela t’as apporté, et tu espères que ce sera pareil cette fois. Ou encore mieux.

Le jour J, tu es comme une gamine de 15 ans pour qui ce serait la 1ère fois. Les heures se trainent, impossible de se concentrer au travail. Tu as envie d’en parler à tout le monde, mais tu te retiens car ils ne partagent pas ton ressenti. Tu organises le rendez-vous avec les copains. Tu réfléchis ou tu vas te placer, pour gérer au mieux les paramètres son, vision, foule.

Et puis c’est l’heure. Tu croises vite fait l’homme qui rentre plus tôt du boulot exprès, un bisou a la petite et hop, ça y est. Tenue de combat enfilée, excitée comme une puce, c’est parti pour la grande soirée que tu attends depuis si longtemps. Les copains sont là, il y en a qui sont comme toi. On rentre, on regarde la boutique, on va chercher une bière, et on va se placer. On espère que la 1ere partie est déjà passée, pour ne pas s’abîmer les oreilles.

On papote, on regarde l’heure, on fait des pronostics sur l’heure d’arrivée, la durée du concert, le morceau d’ouverture… Avec cette espèce de trépidation intérieure qui ne fait qu’augmenter.

Soudain, la lumière s’éteint. Un cri de joie sort de ta gorge (ainsi que de celles des centaines, voire milliers d’autres personnes qui partagent ce moment avec toi). Ils prennent possession de la scène. Un autre cri de joie quand tu reconnais la 1ere note du morceau. La chair de poule t’envahit le corps. Et à partir de ce moment-là, tu oublies tout. Tu es à fond dans le concert. Tu sautes, tu chantes, tu cries, tu danses, tu applaudis. Parfois tu parles a tes potes mais pas trop hein, pour ne perdre une seule miette de ce moment, toujours trop court.

Et puis voilà. Après plusieurs morceaux, c’est déjà la fin. Hein ? Quoi, déjà ? Tu espères si fort que les lumières ne vont pas se rallumer… même si tu as déjà eu 2 rappels (dans le meilleur des cas). Tu es encore sous le choc de toute ces émotions que tu as ressenti pendant 2 heures. Et tu en voudrais encore, encore, encore…

Tu sors de la salle, les oreilles qui sifflent, la voix cassée, trempée de sueur, lessivée, mais HEUREUSE.

C’est comme ça que je vis un concert, moi. Pas tous, non, ceux des groupes dont on peut dire que je suis fan. Ce mois-ci, j’ai eu droit à 2 concerts de mes groupes favoris que j’écoute depuis 20 ans. Tu imagines bien que je les ai vu un paquet de fois. Que presque à chaque fois j’ai pris une claque. Et que, bien évidemment, je retournerai les voir. Avec la même envie. La même impatience. Et la même sensation de bonheur ultime, comme si c’était la première fois… Il n’y a pas d’âge pour ça.

Comments

  1. says

    Un concert par an pour nous, avec un peu de chance ! Et le ressenti est le même, je me retrouve dans tes mots si bien choisis… Merci du voyage, j’ai le cœur qui palpite au son de ta musique ;-)

    • happy ever after says

      :) pour moi c’est comme une drogue… et comme mon homme n’aime pas trop les concerts, je peux y aller souvent, il fait baby-sitter !

    • happy ever after says

      C’est aussi parce que j’ai la chance d’être sur Paris… Et qu’on a du choix ! Sinon, tu devrais le forcer une petite fois hein quand même ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.