Calinours se réveille

Après L’arbre de Jacob, l’énorme coup de cœur de la gnomette est Calinours. Attention, pas n’importe quel Calinours, mais bien Calinours se réveille. On en a lu d’autres, mais celui-là, elle l’aime d’amour. C’est le genre de livre que je prolonge à la bibliothèque, et que j’espère retrouver quand on a finalement du le laisser après 2 mois de squattage intensif chez nous.

C’est l’histoire de Calinours, gentil petit ours qui se réveille avant tous ses copains, persuadé que le printemps est arrivé. On le voit donc aller réveiller l’écureuil, le castor et le lapin. Ce qui fonctionne à merveille, c’est qu’à chaque visite il sort le même rengaine, facile à retenir : “C’est le printemps ! Debout ! Debout !” ou encore “Petit paresseux, chante avec moi”. Et là bien sûr la gnomette récite par cœur la suite de la chanson. Et la réponse de ses copains se fait aussi sous forme de rengaine (qui nous plait bien à nous…) : “Au dodo, au dodo, vive la ronflette !”

L’histoire finit bien, finalement tout le mode se réveille, et les copains profitent de s’amuser ensemble. Les illustrations sont jolies, toutes douces. Ça respire la joie de vivre.

De la ritournelle, accompagnée d’une histoire simple et charmante, la recette d’un combo gagnant ! Un livre qu’on lit presque tous les jours… Et si ça continue, on ne le lira plus, tellement la petite commence à le connaître sur le bout des doigts. Et ne s’en lasse pas…

Calinours, 1991, L’École des Loisirs

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.