“Le roi disait que j’étais diable”

C’est la 3ème fois que je participe à la rentrée littéraire… Cette année, j’ai choisi un livre à penchant historique. Fini la fiction ! A fond dans la série les Tudor, cela me semblait aller de soi…

J’ai donc choisi le livre de Clara Dupont-Monod, “Le roi disait que j’étais diable”. L’auteure raconte  l’histoire d’amour /non amour entre Aliénor d’Aquitaine et Louis VII. Une fiction qui nous fait vivre les ressentis de ces deux personnages, dont l’alternance des pensées est la clef de ce livre, sous forme de monologues qui se répondent. Deux personnalités si différentes, si opposées, l’une amoureuse, l’autre haineuse. Aliénor rebelle, guerrière, insoumise, qui n’aime pas son mari qu’elle considère comme trop pieux, soumis à l’église, et non guerrier. Louis, devenu Roi malgré lui suite au décès de son frère, alors qu’il vivait dans un monastère, et qui tombe fou amoureux d’Aliénor le jour de leur rencontre. Un amour impossible, à sens unique. Louis cédera a toutes ses volontés, il ira même jusqu’à prendre les armes et défier le pape par amour pour cette femme qui ne l’aime pas.

Chaque monologue nous permet de mieux comprendre leur personnalité si différente et de voir le fossé se creuser entre eux.

“Il en faut beaucoup pour m’étonner. Mais je n’avais pas encore vu cet endroit. Paris : une femme énorme et sale qui danse parmi ses immondices” (Aliénor)

“Ma défaite a éloigné ce spectre. Alors, tu t’es sentie invincible. Tu as osé des luttes inimaginables. Et moi pauvre ballot, tiré par ton ambition de sorcière, je n’avais plus la force de m’opposer”. (Louis)

L’auteure arrive à trouver le ton juste, on s’imagine complètement dans la tête de l’un puis de l’autre, on ressent les émotions et les sentiments conflictuels si forts qui animent ces deux êtres liés malgré eux, tellement différents qu’ils sont incapables d’entrer en contact l’un avec l’autre. Une guerrière dans l’âme, un souverain trop pieux. Une histoire de fiction passionnante avec comme décor de fond le X11è siècle, la cour Royale, Paris médiéval et les croisades.

Ce livre m’a donné envie de mieux découvrir cette période et ce personnage atypique qu’est Aliénor d’Aquitaine. Ce que je pourrai lui reprocher ? De ne pas être assez long… Je lui mets une note de 16/20. Et si vous aimez l’histoire, je vous le conseille vivement.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.