Deux photographes, une pellicule

Il y a quelques temps je vous parlais de la double exposition sur pellicule argentique avec son propre appareil photo.

Aujourd’hui, voici une autre méthode pour réaliser des double expositions, sans avoir besoin d’un appareil particulier. Et en plus, c’est beaucoup plus fun et plein de surprises, car la pellicule a déjà été shooté par une autre personne. Oui, oui, par quelqu’un d’autre. Et il est même fort possible que tu ne connaisses pas cette personne, voire même qu’elle habite très loin de chez toi.

Cette façon de faire a été très en vogue il y a quelques années chez les fans de lomographie.  Avec nos lomohomes,  il existait comme un réseau social entre lomographes (avant facebook). Trouver un partenaire était chose aisée…  Il suffisait de se  mettre d’accord sur le type de pellicules et d’appareils et hop, et l’affaire était conclue. Chacun shoote sa pellicule de son côté puis direction la poste.

Ce procédé est très simple : tu shootes ta pellicule en la sous-exposant. Une fois qu’elle est terminée, tu la rembobines normalement, mais en faisant attention de ne pas aller jusqu’au bout. En effet, il faut laisser la petite languette de début sortie pour que le prochain photographe puisse l’enclencher à son tour dans son appareil. Facile, non ? Le seul risque : que les photos ne soient pas calées, car cela n’est pas du tout évident que la pellicule s’enclenche exactement au même endroit que lors de son premier passage dans l’appareil… Pour parer à cela, il est possible de mettre une marque sur le début de la pellicule une fois enclenchée dans l’appareil pour que l’autre photographe essaye de la caler. Mais cela ne garantit pas totalement la réussite… Ce qui n’est pas si grave, car cela peut aussi donner des belles photos légèrement en décalage (comme la photo rose plus bas).

J’aime beaucoup cette façon de faire des double expo… La surprise est totale lorsque tu découvres les images. Il est possible de se donner des thèmes, mais personnellement je préfère sans. Bien sûr, il y a beaucoup de ratés, mais aussi de belles et surprenantes photos… J’ai eu la chance de recevoir des pellicules de Hong-Kong, USA, Italie, Albanie, Grèce, Angleterre…

Une alternative pour ceux qui n’ont pas de partenaire : on peut aussi faire de la double expo tout seul. il suffit de shooter sa pellicule, la rembobiner et la reshooter à un autre moment. C’est sympa aussi, mais la part de surprise n’est plus là, car tu sais ce que tu as pris en photo.

Voici quelques exemples de double, avec des pellicules 35 et 120.

Alors, prêt à m’envoyer une pellicule ?

Comments

  1. says

    C’est génial ça ! Dommage que je ne fasse plus d’argentique :'(… Même si je crois que mon appareil dort encore quelque part chez moi ^^ Cela fait de très belles photos ! J’adore !

  2. Miska says

    Haha !! Comme c’est amusant ! Je soumettais un commentaire pour évoquer cette technique et finalement je m’aperçois qu’un article y est dédié !
    J’ai récupéré le pentax de mes parents récemment donc j’essayerai. Et pourquoi pas s’échanger nos pellicules aussi ?

    • happy ever after says

      Je viens de voir, en effet :) Mais oui avec plaisir pour faire un échange de pellicules ! C’est plus amusant que tout seul a vrai dire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.