Ma première cousinade

Ma famille est toute petite petite. De cousin direct je n’en ai qu’un, que je ne connais quasiment pas (la preuve, il se marie en juin et ma sœur et moi ne sommes pas invitées…). Les réunions de famille se faisaient donc en petit comité, et les seuls enfants étaient… nous deux, les frangines. Ce qui était très bien, on ne connaissait rien d’autre, et pour moi les réunions de  famille c’était ça.

Et puis j’ai rencontré quelques belles familles des petits copains précédents, avec un peu plus de monde, mais ça restait dans l’esprit que je me faisais de la taille d’une famille : un peu plus grande que la mienne, mais pas non plus démesurée.  Et puis.. J’ai rencontré l’homme et sa famille très nombreuse. Très très nombreuse. J’ai découvert les grandes tablées à Noël et autres grandes occasions, les cousins à gogo pour la gnomette. Il y a ceux que l’on voit plus souvent de par la proximité géographique. Et puis il y a ceux que l’on voit un peu moins, mais avec qui on passe toujours de chouettes moments.

Alors lorsqu’une cousine a proposé une cousinade pour le weekend de pentecôte, on a dit oui sans hésiter. Mais une cousinade, keasako ? Un weekend où une bonne partie des cousins directs se retrouve avec leurs mômes. Un tout nouvel univers pour moi ! Cela nous permet de voir ceux que l’on voit peu et surtout d’en profiter car les mômes peuvent jouer entre eux… ! Ce week-end là encore il n’y avait ni oncle et tante, ni grand-parents, impossible de caser tout le monde dans une seule maison. Nous avons tenu presque tous dans la maison, une tente a été mise dans le jardin et les enfants les plus grands étaient ravis d’y dormir bien sûr, avec un adulte dévoué.

Nous voilà donc en Haute Marne, dans un petit village de 100 habitants, perdu dans la campagne, pour cette fameuse cousinade. Et nous nous retrouvons à 25, dont 10 adultes. Vous imaginez le topo ? 15 enfants de 15 mois à 9 ans. Les gosses font vite connaissance pour ceux qui se voient peu, et nous les parents nous racontons notre vie autour d’un BBQ et d’un verre. Le temps passe, on se balade, on mange, on cause, on rigole surtout ! Et le temps file si vite… ! Le petit bémol du week-end fût le froid qui ne nous a pas quitté, du coup nous n’avons pas passé autant de temps dehors qu’on l’aurait souhaité…

Je crois que nous avons tous passé un super weekend ! Pas de souci majeur entre les enfants, peu de pleurs et de cris, une toute petite morsure… Une entente fort cordiale et festive à tout âge ! Et une façon de mieux se connaitre lorsqu’on ne se voit pas souvent…

Principe de la cousinade : validé !

cousinade cousinade

NB : peu de photos car comme vous l’aurez surement constaté je ne montre pas la tête des gens ici (ou très rarement…), et j’avoue y avoir peu pensé… !

Comments

  1. says

    C’est sympa les cousinades. Venant d’une grande famille, j’ai l’habitude de ce genre de réunion. Mon père a 9 frères et soeurs et on est 19 cousins. :-D Imagine les tablées que ça fait l’été en Italie. Heureusement, on est rarement tous là en même temps, haha.

    • happy ever after says

      Ah oui ! Avec le côté italien, ça doit être top ! ;) Oui on n’a pas encore été tous ensemble, faudrait louer une salle… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.