La magie du labo argentique

L’an passé, je suis allée quasiment une fois par semaine au labo photo argentique. Si tu me suis un peu, tu sais que l’argentique et moi, c’est encore d’actualité ! Sauf pour le blog, je prends des photos avec mon iphone, pour des questions de délai, tout simplement. Je n’ai pas d’appareil numérique, ça manque de surprise et c’est “trop facile” : tu rates, tu recommences, sans avoir à vraiment te creuser les méninges. La photo, ce n’est pas juste appuyer sur un bouton, regarder, et recommencer si c’est raté. Non, non, c’est bien plus que ça… Tu choisis la pellicule optimale à l’instant T, mais si le temps change, elle ne sera surement plus adaptée et tu devras alors ruser. Jouer avec l’ouverture, le diaphragme en fonction des isos de ta pellicule, de la lumière, et du rendu désiré. Mais le vrai bonus de l’argentique, le graal, c’est le labo photo : développer toi-même ta pellicule , et faire tes propres tirages.

Mais alors comment çà se passe dans un labo photo ? Tu te mets dans le noir total, tu essaies d’accrocher ta pellicule sur la bobine, de bien l’enrouler tout en espérant que tu as mis les bonnes doses de produit à la bonne température. Tu stresses aussi en te demandant si ta pellicule a bien été exposée, tu attends impatiemment que les minutes passent tout en agitant gentiment ta cuve de développement. 7 ou 8 minutes comme çà, c’est looooooooong, l’attente semble interminable. Et puis enfin tu files sous la lumière voir si ta pellicule n’est ni trop blanche ni trop noire (c’est-à-dire globalement foutue).

Cette première épreuve passée, tu fais ta jolie planche contact et tu déchantes quand tu l’étudies avec ton prof qui n’y voit que 3 photos de potable bien, alors que toi tu en voyais au moins la moitié (j’ai compris qu’on était toujours trop indulgent avec soi-même !). La sélection faite, tu passes ensuite l’épreuve du tirage. Tu fais tes petits bouts d’essai, tu trouves le bon timing et hop tu oses tirer la photo en entier. C’est magique ! Tu la vois apparaitre petit à petit, tu essayes de deviner malgré la lumière rouge si ton tirage va être trop clair, trop foncé, s’il va demander du maquillage ou si simplement (et cela arrive parfois) le tirage est “parfait”. Pas de CTRL Z ici, et perso je trouve que rattraper une photo argentique est bien plus difficile qu’avec photoshop…

labo ragentique labo ragentique labo ragentique

Et quelle satisfaction une fois le tirage terminé ! Après ces 3 années de labo je pense avoir assez bien progressé. Le résultat de cette année de travail a été un expo collective sur le thème de l’enfance. De beaux tirages, de belles images, une chouette expo, j’étais vraiment contente de moi, de l’émulation du groupe, et du prof.

labo ragentique

Il ne me reste donc plus qu’à trouver un nouveau labo…

 

Comments

  1. says

    Très jolie la dernière photo.
    Depuis que je me suis remise à l’argentique, j’ai changé ma façon de photographier en numérique. Moins de déclenchement compulsif. A part les photos que je prends pour les diy ou les tests de box que je faisais, il est rare que je prenne une photo en quarante-six exemplaires. D’abord parce que ça demande du temps pour tout traiter et ensuite parce que j’ai plus d’expérience et j’arrive à mieux saisir l’instant avec le réglage d’appareil qui va bien.
    MAIS, il manque le côté magique et imprévisible de l’argentique. Ca n’a rien à voir et tu le décris très bien dans ton article. :-)

    • happy ever after says

      Merci :) Oui je pense que lorsque tu maîtrises l’argentique tu ne dois plus faire du numérique en automatique. C’est vrai que comme je travaille aussi déjà pas mal sur photoshop, je n’ai pas encore super envie de faire de la retouche photo sur l’ordi… (d’ailleurs j’en fais très peu sur les scans de néga) Et surtout je profite, car on ne sait jamais, si cela venait à disparaitre… !

    • happy ever after says

      Ah oui tiens je n’y ai pas pensé… J’ai passé 3 ans aux beaux-arts de Paris pour la photo mais j’ai préféré les années au labo de la maison de quartier. Ce doit être pour çà que je n’y ai point pensé ! Merci de me le rappeler ! Je vais voir un labo samedi… Et il me semble que tu avais parlé de faire un tour de double, je suis toujours open ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.