Une semaine de vacances

Cet été, l’été du changement, semblait compliqué pour organiser des vacances… On s’est arrangé pour que la gnomette puisse partir et ne passe pas les 2 mois d’été au centre de loisirs. Elle y est allée les 3 premières semaines de Juillet, et a pu passer du temps avec quelques-uns de ses copains avant de déménager. Puis elle est partie un peu avec ses grand-parents, un peu avec son parrain et ensuite avec sa marraine, ne revenant nous voir que quelques jours et s’installer dans sa nouvelle chambre (merci la famille, sans vous elle n’aurait pas eu d’aussi belles vacances). On s’est organisé pour s’échapper quand même quelques jours ensemble, une petite semaine en famille, tous les 3, cela me semblait important qu’on se retrouve après ce drôle d’été.

Mais on fait quoi en une semaine ?

Nos vacances ont commencé par 3 jours à… Paris. Ahah si on m’avait dit qu’un jour j’irai en vacances en ville, là où j’ai presque toujours habité ! On est venus récupérer la gnomette et on s’est incrustés chez ma sœur ces quelques jours parisiens. Tant qu’à faire, on a choisi la période de gros cagnard, 36 degrés au compteur à Paris (et ce n’est pas la même chose qu’au bord de l’eau !). On a passé une première petite journée tranquille en famille à se balader dans la capitale.

Le lendemain on a amené la gnomette et sa cousine au Parc Astérix. The place to be quand il fait si chaud ! Avec tous les manèges qui t’éclaboussent, c’était vraiment top. Il y avait du monde, mais point trop, nous n’avons pas attendu si longtemps que çà. C’est spacieux et assez vert, bref on a bien aimé (comparé à Disney) et on s’est fait arrosé toute la journée. Le top.

parc asterix

Le surlendemain, rebelote 37 degrés, on décide d’amener les filles à une base de loisirs en région parisienne. Bien évidemment, nous n’étions pas les seuls…  Que de monde, partout, pour rentrer, sur la plage, dans l’eau, on se serait cru sur la côte d’azur aux heures de pointe de l’été… En même temps, malgré tout, nous étions bien mieux la que dans la fournaise de la ville. Trop chaud ? Un petit plouf. Trop chaud ? Une petite sieste à l’ombre. Trop chaud ? Replouf ! Bref, c’était chouette.

base de loisirs de jablines

Puis nous sommes partis tous les 3 direction le Puy du Fou. Nous avons profité d’entrées a prix vraiment sympa du CE de l’homme, du coup on s’est dit pourquoi pas ? La cinéscénie nous était offerte en plus (alors que c’est complet des mois à l’avance), on s’est laissé tenter. Nous avons passé 2 jours là-bas, sous – encore !- un cagnard de folie. Pour le coup, cela a gâché un peu notre plaisir, car il faut arriver un peu en avance pour les spectacles, et il n’y a pas vraiment d’ombre… On a eu chaud, très chaud, trop chaud ! Le vendredi çà allait encore niveau fréquentation, mais le samedi, beaucoup plus de monde, des queues encore plus longues, toujours aussi chaud, du coup, bof bof. Bilan mitigé mais peut-être cela fera l’occasion d’un article…

le puy du fou

Puis direction la Bretagne Sud, la presqu’île de Quiberon, dans une tente sur pilotis pour 2 petits jours. Cela ressemblait enfin aux vacances que l’on aime, les paysages sublimes de la côte sauvage, très peu de monde car juste avant la rentrée scolaire. Nous avons eu un jour frais et gris (enfin !!), on en profité pour se balader sans transpirer, abuser de la piscine chauffée du camping et même se baigner dans la mer une fois le soleil revenu. Je vous montrerai quelques photos car c’est vraiment beau là-bas… J’ai même ressorti un appareil argentique pour immortaliser tout çà, c’est dire !

bretagne sud bretagne sud bretagne sud

Une petite semaine, mais bien remplie, qui a filé, beaucoup de choses différentes, et globalement au top. Et mine de rien, il suffit de quelques jours ailleurs que chez soi pour avoir l’impression de décompresser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.