Henri Cartier bresson : l’oeil du siècle

Amateur ou non de photo argentique, le nom d’Henri Cartier Bresson ne peut pas t’être inconnu… Il fait partie des grands, très grands photographes. Un maître dans son genre. Avec son regard unique, et ses cadrages parfaits, pris sur le vif, à l’instant décisif. Ce qui a fait sa force et son talent, cette vision unique du moment capturé. Le voir prendre des photos est un vrai plaisir. Il avance dans la rue, repère quelque chose, et shoote, une jambe en l’air pour obtenir la cadrage qu’il souhaite. Il peut aussi rester des heures à attendre dans un lieu une personne, une chose qui va rendre sa photo unique et si belle.

Le centre Georges Pompidou lui consacre sa première grande rétrospective, 10 ans après sa mort. Environ 400 clichés sont exposés, représentatifs de chacune de ses « périodes » artistiques : du Surréalisme à la Guerre froide, en passant par la guerre d’Espagne, la Seconde Guerre Mondiale et la décolonisation. Les photos sont traitées par « thème » ou « période », avec un court texte explicatif  qui aide à comprendre l’évolution de ses photos au fur et à mesure des années, et sa façon de « voir » à ce moment-là. Mais avec toujours cet art du cadrage, cette sensation qu’il était là au bon moment.

Je ne vous en dit pas plus, je ne suis pas là pour écrire sa biographie, vous la trouverez aisément si vous vous y intéressez. Je vous conseille vivement d’aller voir par vous-même, viiiite car l’expo se termine le 09 juin (mais c’est nocturne tous les soirs jusqu’à 23h).

J’ose un petit bémol : les clichés choisis ne sont pas forcément tous les meilleurs a mes yeux. J’ai vu une autre exposition d’HCB ou j’étais soufflée tout le temps, en admiration totale. Ici, j’ai moins eu cette sensation, certaines périodes me plaisent moins que d’autres… Mais cela reste une exposition incontournable de celui qui est considéré comme un des meilleurs photographes du siècle.

Henri Cartier-Bresson