Sa première lettre au Père Noël

L’an passé, on n’en avait pas fait. J’avoue, je m’étais réveillée un peu tard, et on vivait un moment difficile.  Et puis elle n’avait pas de demandes particulières. Elle n’en a toujours pas vraiment d’ailleurs… Mais cette année, je lui ai quand même proposé (en temps et en heure) d’envoyer une lettre au Père Noël avec ses envies. Comme ça, discrètement, je peux aussi savoir ce qu’elle aimerait avoir… Hélas, je n’imaginais pas un instant dans quoi je me lançais…

Donc, elle n’a toujours pas d’envies particulières. Génial, me direz-vous, à 4 ans, pas d’exigences… Même si elle est ravie de tout, quelle casse-tête pour nous, qui du coup devons fourmiller d’idées pour famille et belle-famille. Ouch.

Je sors un catalogue de jouets, histoire de voir si on peut concrétiser un peu mieux la chose… Horreur, là, elle s’arrête sur tout ! Elle n’est tellement pas habituée à voir autant de jouets qu’elle n’arrive pas à choisir… Elle met des croix à côté de presque tout, aussi bien des jouets de bébé, garçons, grands… Je crois bien que c’était son premier feuilletage de catalogue de Noël.  Mauvaise idée donc ! Même moi j’ai trouvé ce catalogue touffu, moche, qui ne donne pas envie.
J’arrive cependant à l’orienter vers quelques pages de son âge… et (oui c’est mal, j’assume !) je l’aiguille un peu quand même dans ses choix. Tout en lui expliquant -en plus !- que peut-être le Père Noël n’amènera pas tout ce qu’il y a sur la liste, que c’est surtout pour lui donner des idées diverses, variées… (autre que du Hello Kitty par exemple)

Une fois 4 cadeaux sélectionnés, je lui propose de les dessiner. Que nenni. Il faut écrire les mots. “Maman, tu m’a dis on écrit la lettre, pas on la dessine, enfin !” Ah oui, bien sûr. Mauvais sélection de mots de ma part donc. Nous voilà parties pour une longue séance où je lui ai épelé tous les mots. Qu’elle a écrit consciencieusement, en très grosses lettres.

Comment ça vous n’arrivez pas à lire ??  C’est pourtant très clair :

– une voiture télécommandée Hello Kitty
– la maison Hello Kitty
– un déguisement de fée
– des vêtements pour sa poupée.

Au final elle a ressorti un de ses anciens collages pour mettre avec sa lettre…

On a décoré enveloppe et zou ! Direction le Pôle Nord !

En espérant que l’an prochain elle ait envie de dessiner… :)

 

Trois siestes par semaine

On le savait. On s’y est préparés. Cette année, il a fallu arrêter. A contre-cœur, ça ne s’est pas fait de façon naturelle. Cela nous vaut même quelques moment difficiles certains soirs, quelques larmes à l’œil, quelques tapements de pied… Mais c’est comme ça, pas le choix. C’est fini.

En moyenne section, il n’y a plus de sieste à l’école. A la place, un temps calme d’une quinzaine de minutes. Les enfants mettent leur tête entre leurs mains sur la table et se reposent. 15mn donc. C’est peu… Mais pas le choix, c’est comme ça. De toutes façons, les dortoirs débordaient déjà en petite section.

Alors, du coup, souvent le mercredi et le week-end, elle dit qu’elle veut faire un temps calme et plus de sieste. “Je suis une moyenne moi je fais plus de sieste!” Oui ma chérie bien sûr… Alors je ruse.  Je l’installe dans son lit avec une pile de livres. Je ferme les volets et allume sa petite lampe. Je lui fais un bisou et la laisse avec ses livres… je reviens 15mn plus tard et elle dort à poings fermés. Parfois c’est un peu plus long, mais ça finit toujours comme ça. Pour au moins 2 bonnes heures. La fatigue est la plus forte… pour le moment en tout cas ! Alors on en profite aussi. Car c’est vrai que nous aussi on a pris l’habitude de faire la sieste… Et peut-être même que c’est nous qui serons les plus embêtés quand elle s’arrêtera définitivement.

livres sur le lit

PS : Toi aussi tu as pensé à la chanson d’Indochine en lisant le titre ? 

La rentrée, ce jour presque comme les autres

Une rentrée relax, tranquille, un jour ordinaire, ensoleillé.

C’est vrai qu’en maternelle, c’est facile. Pas de cartable, pas de fournitures… Le doudou, et c’est tout. Ça ne change pas tant que ça du centre de loisirs ou elle a passé une partie de l’été.

Pas de tenue spéciale non plus, pas de vêtement achetés pour l’occasion, c’est un jour comme un autre. En plus, elle s’en fiche carrément des fringues ma gamine. Ah si, on a mis les chaussures achetées avant l’été, trop grandes pour être mises avant. Et puis celles de l’été ont vécu, et dégagent- comment dire – une forte odeur… On préfère qu’elle fasse bonne impression le premier jour, quand même.

Découvrir la nouvelle classe, grande, aux fenêtres immenses, avec vue imprenable sur la grande l’immense cour de récré.

Retrouver des copains de classe de l’an passé, pas ses 2 supers copines. Mais elle le savait, je lui en avais parlé cet été, que peut-être elle ne seraient pas ensemble, mais qu’elle se ferait de nouvelles copines.  Et qu’elle se verraient à la récré.

Avoir un peu les larmes aux yeux quand même, car quoi de mieux que papa et maman ? Surtout que c’est le seul jour de l’année où on y va tous les trois… Un petit bisou dans la main pour la journée. Pas de signes trop présents, il faut qu’elle nous oublie, et qu’elle se laisse happer par la vie de l’école.

Le soir, après le centre de loisirs, sa première phrase fut : “c’était bien cette journée à l’école maman !  Elle est gentille la maîtresse ! J’ai pas pleuré !”

Et c’est parti pour un an en moyenne section…

Le dernier mercredi

Le mercredi, c’était notre jour à toutes les deux. Même si on se levait en même temps que l’homme, on traînait pour le petit déjeuner. On restait en pyjama, tranquillou. Un petit air de vacances. Puis, le plus souvent, on enfourchait le vélo pour aller traîner une heure ou deux au grand parc. Moi j’essayais de lire mon magazine, et toi tu m’interpellais tout le temps : “Regarde maman ce que je fais”. “Oui chérie je regarde”. “Nan mais maman regarde avec tes yeux !” Finalement, je passais mon temps à te regarder jouer, et à immortaliser ces instants rien qu’a nous deux. C’était une petite bulle pour nous.

Alors, ce dernier mercredi matin à la maison, une fois l’homme parti, on a fait un super long câlin dans le lit, on a petit-déjeuné ce qu’on voulait, comme en vacances. On a mis du temps à se préparer pour aller chez mamie chercher le chat. Histoire de profiter au maximum de ce dernier matin à nous. Enfin surtout moi, car toi tu t’en rends moins compte. Tu m’as juste dit : “ah bon, il y a école le mercredi maintenant ?” Et oui, mais je viendrais te chercher a midi, avant la cantine, histoire de profiter de toi un maximum. Je t’ai quand même demandé, par acquis de conscience, si tu voulais aller au centre de loisirs avec tes copains le mercredi après-midi, mais tu m’as dit que tu préférais rester avec moi. Je crois que toi aussi tu apprécies nos instants rien qu’à nous (et le traditionnel saucisses/coquillettes du mercredi  midi… !)

Et peut-être que finalement, je vais apprécier aussi d’avoir quelques heures par semaine pour moi toute seule…

This week-end #4 – Les 4 ans

Fin juillet. La proche famille est en vacances, ou loin. Pas facile de faire un anniversaire… ! D’autant qu’elle n’a pas demandé de faire de fête avec les copains.

Alors on a fait simplement. Pas de sweet table, pas d’animation, juste nous 3 et sa grand tante.

J’ai réuni l’essentiel pour lui faire plaisir : un kit “dinette” en carton Hello Kitty, et son gâteau au chocolat préféré joliment décoré pour l’occasion. De la citronnade pour elle et du cidre pour nous… Et ses yeux qui pétillent en ouvrant ses cadeaux. Elle a eu la montre qu’elle voulait, ainsi que sa 3ème Minnie (partie avec elle ce matin au centre de loisirs). Et surtout, et ce a quoi elle ne s’attendait pas du tout, la maison Peppa Pig avec les personnages. Depuis, elle est scotchée dessus… !!!

Dimanche, on a fait un grand pique-nique plein de copains. Elle a eu quelques cadeaux surprises en plus, mais surtout elle s’est amusée comme une folle toute l’après-midi avec sa copine du jour… Pendant que nous on profitait aussi de la Villette et de ses pelouses immenses.

Un super week-end pour nous tous. Tout simple, mais rempli de bons moments.