Deux photographes, une pellicule

Il y a quelques temps je vous parlais de la double exposition sur pellicule argentique avec son propre appareil photo.

Aujourd’hui, voici une autre méthode pour réaliser des double expositions, sans avoir besoin d’un appareil particulier. Et en plus, c’est beaucoup plus fun et plein de surprises, car la pellicule a déjà été shooté par une autre personne. Oui, oui, par quelqu’un d’autre. Et il est même fort possible que tu ne connaisses pas cette personne, voire même qu’elle habite très loin de chez toi.

Cette façon de faire a été très en vogue il y a quelques années chez les fans de lomographie.  Avec nos lomohomes,  il existait comme un réseau social entre lomographes (avant facebook). Trouver un partenaire était chose aisée…  Il suffisait de se  mettre d’accord sur le type de pellicules et d’appareils et hop, et l’affaire était conclue. Chacun shoote sa pellicule de son côté puis direction la poste.

Ce procédé est très simple : tu shootes ta pellicule en la sous-exposant. Une fois qu’elle est terminée, tu la rembobines normalement, mais en faisant attention de ne pas aller jusqu’au bout. En effet, il faut laisser la petite languette de début sortie pour que le prochain photographe puisse l’enclencher à son tour dans son appareil. Facile, non ? Le seul risque : que les photos ne soient pas calées, car cela n’est pas du tout évident que la pellicule s’enclenche exactement au même endroit que lors de son premier passage dans l’appareil… Pour parer à cela, il est possible de mettre une marque sur le début de la pellicule une fois enclenchée dans l’appareil pour que l’autre photographe essaye de la caler. Mais cela ne garantit pas totalement la réussite… Ce qui n’est pas si grave, car cela peut aussi donner des belles photos légèrement en décalage (comme la photo rose plus bas).

J’aime beaucoup cette façon de faire des double expo… La surprise est totale lorsque tu découvres les images. Il est possible de se donner des thèmes, mais personnellement je préfère sans. Bien sûr, il y a beaucoup de ratés, mais aussi de belles et surprenantes photos… J’ai eu la chance de recevoir des pellicules de Hong-Kong, USA, Italie, Albanie, Grèce, Angleterre…

Une alternative pour ceux qui n’ont pas de partenaire : on peut aussi faire de la double expo tout seul. il suffit de shooter sa pellicule, la rembobiner et la reshooter à un autre moment. C’est sympa aussi, mais la part de surprise n’est plus là, car tu sais ce que tu as pris en photo.

Voici quelques exemples de double, avec des pellicules 35 et 120.

Alors, prêt à m’envoyer une pellicule ?

Photos enlainées

Vous le savez peut-être, cette année je me suis mise au tricot. A mon rythme, certes, mais je m’y suis mise ! Alors quand j’ai vu sur le site de la Lomography qu’il y avait un concours Lomo et We Are Knitters sur le thème de le laine, je me suis dit que c’était pour moi… ! Deux de mes hobbies réunis, impossible de laisser passer l’occasion ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas shooté sur un thème précis, alors j’ai décidé de relever le défi. Les prix étaient très alléchants : un appareil photo La Sardina et 100 euros de bons d’achat de laine.

Alors j’ai sorti mon Lc-A, et réfléchi à quelques mises en scène basiques et d’autres un peu plus sympas et créatives. J’ai shooté une première pellicule en extérieur au parc par un dimanche ensoleillé. Puis une autre en intérieur le dimanche suivant car j’avais un doute sur la réussite de la première pellicule… Puis la course pour donner les pellicules au labo, les récupérer une fois développées et les scanner avant la deadline 3 jours plus tard. Choisir les 10 meilleures photos, pas forcément celle qui me plaisaient le plus, mais celles qui étaient le plus dans l’esprit du concours…

Et recevoir ce mail peu de temps après, qui m’annonce que j’ai gagné. Surprise et joie !! Cela m’a redonné confiance en moi… Et surtout l’envie de recommencer à faire de la photo (ce qui était un de mes objectifs 2015).

Voilà donc les quelques photos que j’ai proposées pour le concours, je vous mets la grande gagnante en premier… Ce n’était pas ma préférée, mais elle représente bien à la fois la laine et la lomo :) On est loin du numérique, il y a du grain, des imperfections, du flou (artistique bien sur…), tout ce que j’aime dans l’argentique.

NB : photo shootées au Lc-A avec de la Fuji Superia 400 asa expirée

the winnerwool noodles yummy cat and wool, a long story my bag I believe I can fly Where am I ? knitting

Entre mer et montagne

Une région de France où je crois bien ne jamais avoir mis les pieds avant les dernières vacances de Pâques de cette année : les Pyrénées Orientales. On a profité de l’anniversaire d’un vieil ami de l’homme qui habite dans cette région pour prolonger notre séjour dans le coin, avec une petite location à Argelès-sur-mer et découvrir les alentours. Hélas, on aura fait moins de choses que je ne l’aurai souhaité… Je suis partie les rejoindre 2 jours plus tard que prévu, le temps d’encaisser la pneumonie, et j’avais ordre médical de me reposer… La farniente s’est invitée au programme.

Nous avons quand même fait de jolies petites ballades, dans le port d’Argelès-sur-mer, sur le plage, dans la vieille ville… Une expédition aux Gorges de la Fou (les plus étroites du monde), que nous n’avons pu finir pour cause de pluie intensive qui rendait le chemin trop glissant… La découverte de Collioure, la ville et sa digue. De belles ballades entre mer et montagne. Cet entre-deux paysages m’a énormément plu, être au bord de la mer et voir les montagnes si près, c’est  prenant. J’aurai pu rester des heures à contempler le paysage… Un changement d’air bienvenu, plein de charme, qui nous a fait du bien, et me donne envie de revenir un jour dans cette région pour découvrir tout ce que nous avons raté cette fois-ci…

Place aux photos :)

entre mer et montagne mer et montagne bateau sur la mer le port avec vue sur les montagnes
le port avec vue sur les montagnes
collioure colliuoure, entre mer et montagnes colliuoure, entre mer et montagnes

Paysages normands

La Normandie est une très belle région. Je l’ai découverte grâce à une amie qui est partie vivre là-bas depuis pas mal d’années. Depuis, j’y vais environ (et au moins) 2 fois par an, pour un grand week-end et une semaine l’été. Pour la voir avant tout, pour que la gnomette voient ses copains, mais aussi pour me ressourcer, prendre un grand bol d’air et me perdre dans l’horizon. J’aime cette sensation d’espace, de solitude, de liberté, de zen qui se dégage de ces paysages et des ces immenses plages…

Je vous laisse découvrir en images et apprécier par vous-même. Qu’il fasse gris ou soleil, chaque moment est magique, les contrastes sont beaux, on en prend plein les yeux…

paysage de normandie plage normande plage de normandie plage de normandie
la mer
la mer plage de normandie coucher de soleil paysage normand plage de normandie plage de normandie

J’espère vous montrer bientôt ces mêmes paysages shootés en argentique (un de mes objectifs 2015 !)

Animal faces

En cherchant un jeu pour ma tablette, je suis tombée complètement par hasard sur cette appli : Animal Face. Elle m’a semblée sympa (et gratuite), du coup j’ai tenté l’expérience. Bien m’en pris ! C’est plutôt fun. Tu le devines, tu remplaces la tête de la personne sur la photo par une tête d’animal. Il y a du choix dans les différents animaux, de face, de profil, de 3/4 pour bien s’adapter à la photo.  Il y a aussi une galerie de filtres et de cadres pour rajouter un petit effet. Pour cette série, j’étais dans un mood orange…

Et voilà ! La gnomette avec différentes têtes d’animal, ça fonctionne plutôt bien, non ?

Puis, une version un peu plus “freaky”. Notez que les dents toujours en “ferengi style” apportent un plus.

Résultat : je me suis bien amusée, et j’aime beaucoup le délire de cette série !