On fait quoi quand il fait gris en vacances ?

Après une magnifique semaine en Normandie, nous sommes parties retrouver l’homme chez sa sœur en Bretagne. Les prévisions météo ne s’annonçaient pas fantastiques, mais en Bretagne le temps peut changer très vite, on restait optimistes ! Hélas, ce ne fût pas le cas cette année… Il a fait gris, plutôt frais, gris et il y a eu 2 jours de pluie (et sinon du gris). Pas folichon pour des vacances d’été…  Mais qu’importe, l’essentiel était d’être ensemble, au bon air marin, de profiter des rares rayons de soleil et… de trouver d’autres façons de s’amuser. Hors de question de se laisser abattre ! Au fait, ai-je mentionné le fait qu’il a fait tout le temps gris ?

Alors, on a :
fait des bulles et de la trottinette (le chouette cadeau d’anniversaire de tata Marie)

bubbles trottinette

passé du temps à table (trop)

lobster
lobster

fait des coloriages, écrit des cartes postales et lu des BD

coloriage hibou postcard garfield

observé la nature et ses animaux

horse escargots

fait des balades et pris des photos argentiques (je vous montrerai bientôt celle de la gnomette)

plage bretonne disposable camera bretagne diana camera

Mais aussi… on s’est baignés ! Vite fait pour moi car la mer était très fraîche (15/16 °), mais la petite s’est bien amusé avec sa combinaison…

baignade plage bretonne

Et bien sûr profiter de chaque petit rayon de soleil :)

feet and sun apero

On a aussi fait découvrir le planétarium à la gnomette … Au final, une semaine bien remplie, on a passé de chouettes vacances en famille, différentes des années précédentes à cause/grâce ? à la météo… C’est la première fois depuis que l’on y va tous les mois d’août qu’il fait aussi gris aussi longtemps. Du coup, c’est sûr, l’an prochain il fera super beau !

 

 

Un été en Normandie

Il y a les copains, que l’on va voir tous les ans, et que l’on retrouve avec joie car on ne se voit pas (assez) souvent. Il y a ces années comme celle-ci où les hommes ne sont pas là, et où on fait forcément un peu plus les fiiiiiiiiilles. Il y a les fous rires, les bons moments, mais aussi les petites bêtises (mais que pour les enfants).

normandie normandie

Il y a la mer bien sûr, les plages immenses presque désertes même au mois d’août. Il y a ces heures passées sur le sable, a courir, jouer, creuser, ramasser des coquillages.

normandie normandie

Il y a parfois ces horaires de marée compliqués, que l’on compense avec la piscine dans le jardin (parce qu’il faut bien se rafraîchir), et un solarium pour nous (parce qu’il faut bien bronzer).

normandie normandie

Il y a ces balades dans la campagne proche (avec repérage pour les mûres), mais il y a aussi un tour à la “ville” et un peu de shopping (le côté fiiiiiiiiiiilles).

normandie normandie normandie normandie

Il y a des bons repas, dehors, avec les délicieux légumes du jardin que la gnomette dévore (même les haricots verts crus).

normandie

Il y a surtout du ciel bleu, du soleil et le plein de baignades (quand la marée le permet) dans une mer plutôt bonne.

normandie normandie

Il y a ces magnifiques paysages et couchers de soleil.

normandie normandie normandie

Et surtout il y a ces jolis moments que l’on gardera en souvenir…. en attendant l’année prochaine !

normandie

 

L’appel de la mûre

Plein de mûres, partout, partout…” Quand j’ai reçu ce texto, j’ai eu très envie d’y aller. Par acquis des conscience j’en ai parlé à l’homme mais au fond de moi j’ai su qu’il allait dire oui et qu’on allait y aller. Cela faisait déjà quelques années temps qu’on en parlait, d’aller passer un weekend en Normandie pour cueillir des mûres et faire le plein de délicieuses confitures pour l’année…  Certes, j’ai toujours droit à mon pot de confiture de mûres normandes, mais on s’est dit que ce serait sympa d’y aller et de participer. Un bon prétexte pour voir les amis aussi.  Et puis comme pour beaucoup de choses, on le dit, mais le temps file, on zappe, on y pense mais ce n’est plus le moment… Mais cette année, il y a eu ce texto décisif.

mures blackberries mures blackberries

Nous voilà donc partis pour 2 jours en Normandie, dans le but de voir la mer faire de la cueillette intensive. Et des mûres il y en avait à foison ! Je n’en ai jamais vu autant, on les trouvait par grappes entières. Nous étions 9, et en une heure nous avons récolté plus de 10 kilos. Tranquilles, au soleil, dans le champ avec les vaches comme compagnie et la mer en fond. Même les 2 gamines ont bien participé, elle se sont prises au jeu, sans trop râler des griffures et diverses piqûres de chardon et orties… Les mûres, ça se mérite !

mures blackberries mures blackberries

Puis les hommes et les grands ont passé quelques heures à laver, tamiser, re-tamiser, faire cuire pour obtenir une succulente confiture.

mures blackberries

Le lendemain, au tour des pommes, bien qu’un peu tôt dans la saison, il y en avait déjà quelques kilos à ramasser. Compote et crumble au goûter, et pourquoi pas une petite tartine à la mûre ?

pomme apple

Au final, nous sommes même repartis avec un potimarron, de la rhubarbe, des oignons, un pied de fraise, de la menthe, tout en provenance du jardin. De quoi nous régaler pendant quelques jours…

rhubarbe

Bien sur, nous avons aussi fait un tour à la mer, respirer le bon air iodé, s’aérer les poumons, ramasser des coquillages, chercher des crabes, et surtout passer un bon moment avec les amis. Comme si l’été jouait les prolongations…

sea plage sea plage

Instantanés du Nord

Parce que le Nord, ce n’est pas que les corons, les mines et la pluie, comme on a tendance à se l’imaginer. C’est une belle région, verte, fleurie, boisée, avec de belles balades à faire. Nous y avons passé les 2 derniers weekends pour y laisser la gnomette en vacances puis pour la récupérer. Du soleil et du gris, même quelques gouttes de pluie rafraichissantes, c’est un endroit où j’aime bien aller, je ne m’en lasse pas.

Je vous laisse juges…

paysage du nord paysage du nord paysage du nord paysage du nord paysage du nord marguerites marguerites fleurs paysage du nord framboises

 

 

Entre mer et montagne

Une région de France où je crois bien ne jamais avoir mis les pieds avant les dernières vacances de Pâques de cette année : les Pyrénées Orientales. On a profité de l’anniversaire d’un vieil ami de l’homme qui habite dans cette région pour prolonger notre séjour dans le coin, avec une petite location à Argelès-sur-mer et découvrir les alentours. Hélas, on aura fait moins de choses que je ne l’aurai souhaité… Je suis partie les rejoindre 2 jours plus tard que prévu, le temps d’encaisser la pneumonie, et j’avais ordre médical de me reposer… La farniente s’est invitée au programme.

Nous avons quand même fait de jolies petites ballades, dans le port d’Argelès-sur-mer, sur le plage, dans la vieille ville… Une expédition aux Gorges de la Fou (les plus étroites du monde), que nous n’avons pu finir pour cause de pluie intensive qui rendait le chemin trop glissant… La découverte de Collioure, la ville et sa digue. De belles ballades entre mer et montagne. Cet entre-deux paysages m’a énormément plu, être au bord de la mer et voir les montagnes si près, c’est  prenant. J’aurai pu rester des heures à contempler le paysage… Un changement d’air bienvenu, plein de charme, qui nous a fait du bien, et me donne envie de revenir un jour dans cette région pour découvrir tout ce que nous avons raté cette fois-ci…

Place aux photos :)

entre mer et montagne mer et montagne bateau sur la mer le port avec vue sur les montagnes
le port avec vue sur les montagnes
collioure colliuoure, entre mer et montagnes colliuoure, entre mer et montagnes